QUI SOMMES NOUS ?

Notre école Taiji Shotokan Ste-Sophie est fondée sur des valeurs d’entraide, de respect des gens, d’ouverture d’esprit, de participation des membres à la vie active du dojo, à la transmission des connaissances en fonction du rythme des élèves, chacun y trouve sa place.

Nous avons choisi de miser sur une pratique du karaté accessible à tous, nous adaptons notre enseignement afin que tous y trouvent un bénéfice dans l’apprentissage de cet art martial. Les parents pratiquent le karaté avec leurs enfants, partagent une activité en resserrant les liens qui les unissent.

Nos instructeurs ont l’obligation de participer à des programmes de formation donnée par leur association par des cliniques d’entraînement.                                                                                                                                                   L’école de Taiji shotokan Ste-Sophie offre également un volet sportif de compétition .  Nos passages de grades (ceinture) sont évalués par Examinateurs Qualifier.sur place, à notre école.  Nous sommes une école de karaté avec des hauts standards d’enseignement et toujours en constante amélioration de notre technique.

L’école de karaté, Taiji Shotokan Ste-Sophie, est affiliée à Karaté Québec, membre de Karaté Canada et de la Fédération mondiale de karaté (FMK) qui est reconnue par le Comité international olympique (CIO). Les athlètes ont accès à un réseau provincial, national et international de compétitions. Notre mission est de vous transmettre l’héritage légué par nos grands maîtres avec le même respect de la tradition et de l’esprit du karaté Shotokan, tel qu’il nous a été enseigné.Améliorez votre forme physique en pratiquant le karaté. En plus, on vous offre la possibilité de vous préparer et vous donner accès au circuit officiel de compétitions régionales, nationales et internationales.

 

LE SHOTOKAN


Le KARATÉ SHOTOKAN est l'un des plus vieux styles de karaté et le plus répandu mondialement. Maître Gichin Funakoshi a créé ce style au début du siècle dernier, alors qu’il vivait sur l'île japonaise d'Okinawa. Deux styles relativement différents étaient pratiqués à Okinawa vers la fin du 19e siècle : le shorei-ryu et le shorin-ryu. Le shorei-ryu, adapté aux personnes de forte corpulence, mettait l'accent sur le développement de la force physique. Le shorin-ryu était un style léger et vif, avec des attaques et des contre-attaques rapides, conçues pour les personnes de petite taille.

Après avoir étudié ces deux styles pendant de nombreuses années, Maître Funakoshi en est arrivé à une nouvelle compréhension des arts martiaux, et de là est né un nouveau style combinant les idéaux du shorei-ryu et du shorin-ryu. C'est ainsi qu'est né le shotokan, un style qui met l'accent sur la respiration, la libération d'énergie et un contrôle supérieur du corps et de l'esprit.

Maître Funakoshi est reconnu comme le père du karaté moderne. Né en 1868 à Okinawa, Gishin Funakoshi entreprend la pratique du karaté à l'âge de 12 ans. Le 1er mars 1938, le dojo de Maître Funakoshi est construit et devient le centre de l’enseignement du karaté SHOTOKAN. Les techniques qu'il a développées et sa philosophie sont aujourd'hui enseignées à travers le monde.

Gichin Funakoshi est aussi un poète dont le pseudonyme de calligraphe « SHOTO » signifie « vague de pin » et « KAN » signifie maison. SHOTOKAN – La maison sous les vagues de pin.  Funakoshi a écrit : « J’aimerais poursuivre la voie du karaté, ainsi que la vie, dans la grâce de la vérité inhérente au calme du bruissement des pins ».     

Le Passage de Grades le est  (40$)ceinture incluse.                                                                          Assurance Annuellement est (10$) Enfants et de (10$) Adultes.et il est Obligatoire a la Ceinture Blanche.(en Raison de l Assurance qui Benificie) .

Celui qui pratique le karaté, ne vise pas simplement à apprendre à se battre, mais à développer un sixième sens, une habileté à synchroniser intuitivement ses actes à chaque situation. Éviter à tout prix de se battre constitue la première règle. Le karaté n'est pas un moyen de détruire l'ennemi, mais de se retrouver sans ennemi.

Yutaka Katsumata, 8e Dan, instructeur chef

Philosophie

Le karaté shotokan étant une discipline individuelle, nous pouvons facilement comprendre que la vision du karaté soit différente pour chaque karatéka.

En effet, certains considèrent le karaté comme un sport et s’entraînent en vue de participer à des compétitions organisées par des organismes ayant pour but la promotion de certains élites. D’autres le pratique pour garder une santé physique et mentale supérieure à la moyenne et recherche l’exécution parfaite des techniques et des mouvements.


En effet, certains considèrent le karaté comme un sport et s’entraînent en vue de participer à des compétitions organisées par des organismes ayant pour but la promotion de certains élites. D’autres le pratique pour garder une santé physique et mentale supérieure à la moyenne et recherche l’exécution parfaite des techniques et des mouvements.


En effet, certains considèrent le karaté comme un sport et s’entraînent en vue de participer à des compétitions organisées par des organismes ayant pour but la promotion de certains élites. D’autres le pratique pour garder une santé physique et mentale supérieure à la moyenne et recherche l’exécution parfaite des techniques et des mouvements.

Certains recherche le côté «BUDO» du karaté shotokan, l’aspect mental, l’étiquette des arts martiaux, le respect mutuel et l’auto discipline, ceux-ci associent le karaté à une forme d’auto-défense comme c’était le cas au tout début des arts martiaux.

Taiji Shotokan Ste-Sophie avec ses instructeurs vous permet d’atteindre ce que vous cherchez dans les arts martiaux et mettre en pratique tous les aspects du karaté.

 

«Le but ultime du karaté-do ne réside pas dans la victoire ou dans la défaite, mais dans l'épanouissement de la personnalité de ses adeptes.»

- Gichin Funakoshi

      ÉVITER LES PIÈGES Le nombre de DAN d’un instructeur n’est pas un indicateur fiable (mesure pas les méthodes pédagogiques, plusieurs écoles n’ont pas de grade reconnu au niveau international, alors ils s’octroient eux même les DANS);


Les écoles qui vous vendent de longs abonnements sans d’autres options;

Les écoles ouvertes 7 jours sur 7 ??? Peu de gens s’entraînent plus de 2 fois semaine;

a-t-on besoins de beaucoup d’équipement?

Les compétitions sont-elles obligatoires pour le passage de grade?

L’ensemble des grades sont-il passé par l’instructeur du club???

Le nom japonais d’un Club ne représente pas une qualité d’enseignement????

Le nombre d’élèves d’une école n’est pas synonyme d’une bonne école ou d’une bonne qualité d’enseignement.

Beaucoup d’écoles offrent des cours pour tous et tous les niveaux en même temps, ça dilue d’autant la qualité d’enseignement;

Créé par karate taiji shotokan